World Association of News Publishers


Twitter et les journaux : pas si différents ?

Language switcher

Twitter et les journaux : pas si différents ?

2014-05-20

Malgré sa position de géant des médias sociaux, Twitter a beaucoup de points communs avec les journaux locaux, comme l’affirme Joanna Geary, responsable chez Twitter des partenariats de presse au Royaume-Uni, qui participera au débat sur les acteurs du changement (« The Game Changers ») lors du prochain Congrès mondial des journaux, qui aura lieu du 9 au 11 juin à Turin en Italie.

« Les journaux, en particulier les titres locaux, ont toujours été très proches de leurs lecteurs, qu’ils ont l’habitude de représenter et de soutenir – une attitude que l’on retrouve particulièrement chez Twitter », a-t-elle expliqué. « Les journaux et journalistes papier qui font leur travail très sérieusement sont généralement ceux qui s’impliquent vraiment et sincèrement sur Twitter. »

« C’est exactement comme pour tous les aspects de la recherche d’informations – si vous voulez que les gens vous racontent leur histoire, il faut d’abord qu’ils vous fassent confiance. Et l’un des meilleurs moyens d’y parvenir est justement de s’impliquer sur Twitter », a-t-elle déclaré au World News Publishing Focus, le magazine de l’Association mondiale des journaux et des éditeurs de médias d’information (WAN-IFRA).

Une étude menée récemment au Royaume-Uni par Twitter et Newsworks montre en effet qu’une majorité des 15 millions d’utilisateurs du pays suit des marques de journaux et pense que l’information diffusée sur Twitter devrait être vérifiée par une marque de presse respectée. Ajoutez à cela la multitude de moyens dont dispose Twitter pour contribuer à l’actualité et vous constatez clairement la valeur ajoutée par Twitter à l’économie de l’information.

Lisez l’interview de Joanna Geary dans son intégralité (en anglais) sur http://blog.wan-ifra.org/node/15053

La session du Congrès mondial des journaux intitulée « Les acteurs du changement » sera également animée par Ken Doctor, analyste média basé aux États-Unis, Kinsey Wilson, vice-président exécutif de la National Public Radio aux États-Unis, Eugen Russ, directeur général et propriétaire de Russmedia en Autriche, ainsi que Gilles Raymond, PDG de Mobiles Republic aux États-Unis.

Plus de 1000 éditeurs, PDG, directeurs généraux, rédacteurs en chef et autres cadres de l’industrie de la presse mondiale sont ainsi attendus à Turin du 9 au 11 juin pour assister à tous ces événements, organisés par l’Association mondiale des journaux et des éditeurs de médias d’information (WAN-IFRA).

Il n’est pas trop tard pour les rejoindre : tous les détails, y compris sur les modalités d’inscription, peuvent être consultés sur http://www.wan-ifra.org/torino2014

La WAN-IFRA, basée à Paris en France et à Darmstadt en Allemagne, avec des filiales à Singapour et en Inde, est l’Association Mondiale des Journaux et des Éditeurs de Médias d’Information. Elle représente plus de 18 000 publications, 15 000 sites Web et plus de 3 000 sociétés dans plus de 120 pays. Sa principale mission est de défendre et de promouvoir la liberté de la presse, un journalisme de qualité et l’intégrité éditoriale ainsi que de favoriser l’essor des entreprises.

Pour toute question, veuillez vous adresser à :
Larry Kilman, secrétaire général, WAN-IFRA, 96 bis, rue Beaubourg, 75003 Paris, France. Tél. : +33 1 47 42 85 07. Fax : +33 1 42 78 92 33. Mobile : +33 6 10 28 97 36. E-mail : larry.kilman@wan-ifra.org

Author information