World Association of Newspapers and News Publishers


Tendances mondiales de la presse : L’imprimé et le numérique augmentent ensemble les audiences de journaux

Language switcher

Tendances mondiales de la presse : L’imprimé et le numérique augmentent ensemble les audiences de journaux

2014-06-09

Selon l’étude annuelle « Tendances mondiales de la presse » publiée ce lundi par l’Association mondiale des journaux et des éditeurs de médias d’information (WAN-IFRA), l’imprimé et le numérique augmentent ensemble les audiences de journaux dans le monde. Malheureusement, les revenus numériques ne suivent pas, ce qui présente un risque pour les groupes de presse et les sociétés auxquelles elles s’adressent.

« Á moins de dénicher une solution miracle au problème des revenus et de soulever des fonds suffisamment importants pour que les journaux puissent accomplir pleinement leur mission sociétale, la démocratie s’en trouvera inévitablement affaiblie », affirme Larry Kilman, secrétaire général de la WAN-IFRA, qui a présenté les résultats de cette étude devant 1 000 éditeurs, rédacteurs en chef et autres cadres de l’industrie de la presse lors du 66e Congrès mondial des journaux, du 21e World Editors Forum et du 24e Forum mondial de la publicité à Turin en Italie.

« Le rôle joué par les journaux dans la société ne doit pas être sous-estimé et n’a jamais été aussi crucial », précise-t-il. « Si les groupes de presse ne réussissent pas à tirer suffisamment de revenus de leur offre numérique, s’ils ne parviennent pas à proposer des offres à la fois engageantes et attrayantes pour leurs lecteurs et annonceurs, ils seront condamnés à proposer des produits médiocres que rien ne différencie de la masse des pseudo-médias d’information. C’est pourquoi trouver des modèles économiques durables pour les médias d’information numériques est capital non seulement pour vos entreprises, mais aussi pour la santé du débat démocratique dans la société du futur ».

L’étude, présentée chaque année aux sommets annuels de la presse mondiale, fournit les indications suivantes :

- Au niveau mondial, la diffusion imprimée a augmenté de 2 % en 2013 par rapport à l’année précédente mais a baissé de 2 % également depuis cinq ans. Environ 2,5 milliards de personnes dans le monde entier lisent des journaux sous forme imprimée et 800 millions sur des plates-formes numériques.

- La diffusion imprimée continue à augmenter dans les pays enregistrant une croissance de la classe moyenne et une pénétration relativement faible du haut-débit, mais la baisse structurelle à long terme de la diffusion imprimée se poursuit sur les marchés arrivés à maturité au fur et à mesure que les audiences migrent de plus en plus de l’imprimé vers le numérique. Entre 2012 et 2013, la diffusion de journaux imprimés a ainsi augmenté de 1,45 % en Asie et de 2,56 % en Amérique latine ; elle a en revanche baissé de 5,29 % en Amérique du Nord, de 9,94 % en Australie et en Océanie, de 5,20 % en Europe et de 1 % au Moyen-Orient et en Afrique.

Au cours des cinq dernières années, la diffusion de journaux a augmenté de 6,67 % en Asie, de 6,26 % en Amérique latine et de 7,5 % au Moyen-Orient et en Afrique ; elle a en revanche baissé de 10,25 % en Amérique du Nord, de 19,59 % en Australie et en Océanie et de 23,02 % en Europe.

- À l’échelle mondiale, la publicité imprimée a baissé de 6 % en 2013 par rapport à l’année précédente et de 13 % en cinq ans. La publicité numérique pour les journaux a augmenté de 11 % entre 2012 et 2013 et de 47 % en cinq ans, mais continuer à ne représenter qu’une part relativement faible de la publicité en ligne totale. En termes de recettes, les plus grandes parts du gâteau publicitaire en ligne ne reviennent qu’à une poignée de sociétés et la plus grande revient à Google.

- Entre 2012 et 2013, la publicité dans les journaux imprimés a augmenté de 3,9 % en Amérique latine, mais a baissé dans toutes les autres régions : - 3,2 % en Asie-Pacifique, - 8,7 % en Amérique du Nord, - 8,2 % en Europe ; et - 1,8 % au Moyen-Orient et en Afrique.

Au cours des cinq dernières années, la publicité dans les journaux imprimés a augmenté de 3,3 % en Asie-Pacifique et de 49,9 % en Amérique latine. Pendant ce temps, elle a baissé de 29,6 % en Amérique du nord, de 17,9 % en Europe et de 21,1 % au Moyen-Orient et en Afrique.

- Tandis que la publicité numérique ne cesse d’augmenter, elle continue à ne représenter qu’une faible part du revenu total des journaux. À l’échelle mondiale, 93 % du revenu total des journaux continue de provenir de l’imprimé.

- Toujours au niveau mondial, les revenus de journaux tirés de la diffusion et publicité imprimée sont restés stables entre 2012 et 2013 à 163 milliards de dollars US. Mais ce chiffre a baissé depuis 2008 où il s’élevait à 187 milliards de dollars US.

- La diffusion numérique payante a augmenté de 60 % l’an dernier et de plus de 2 000 % en cinq ans. Cela dit, elle avait démarré très bas.

« Le public comprend de plus en plus que la qualité a un prix et présente une disposition croissante à payer pour des contenus de presse sur des plates-formes numériques », observe M. Kilman. « Malgré toutes les offres gratuites disponibles sur le marché, les gens restent prêts à payer pour de l’actualité écrite et rédigée de manière professionnelle, indépendante, divertissante et engageante – en somme pour ce que les journaux ont proposé pendant 400 ans et continuent à offrir sur des plates-formes existantes ou émergentes, quel que soit le mode de livraison. »

L’étude Tendances mondiales de la presse réunit des données issues de plus de 70 pays et qui représentent plus de 90 % de la valeur mondiale de cette industrie. Ces données ont été collectées grâce à l’immense travail entrepris par plusieurs dizaines d’associations nationales de journaux et de médias d’information, et à la généreuse contribution de fournisseurs mondiaux de données : Zenith Optimedia, IPSOS, ComScore, RAM et ITU.

Ces données sont compilées dans un rapport annuel fourni à tous les membres de la WAN-IFRA et sont également disponibles via un abonnement annuel à la base de données interactive « Tendances mondiales de la presse » sur http://www.wan-ifra.org/wpt

Si les journaux attirent une part importante des audiences Web totales, le plus gros défi pour les éditeurs continue à être de trouver comment renforcer leur implication sur les plates-formes numériques. Tandis que 46 % des internautes consultent les sites Web de journaux, les journaux représentent une faible part de la consommation totale de sites en ligne, puisqu’elle ne compte que pour 6 % du total des visites, 0,8 % des pages vues et 1,1 % du temps passé sur des plates-formes numériques.

Les journaux ont néanmoins commencé à mettre en œuvre les efforts nécessaires pour tenter d’augmenter cette implication des lecteurs et selon l’étude, ils le font de différentes manières, comme par exemple :

- En augmentant leur présence dans les médias sociaux pour interagir avec les audiences et établir leur marque ;

- En promouvant les prochains contenus et en proposant des stimulants par le biais du marketing de base de données ;

- En améliorant la navigation sur le site en ligne et en restructurant ses pages sur la base des intérêts manifestés par les audiences, afin de doper le nombre de visites ;

- En affinant les connaissances de leur audience sur la base des visites antérieures, afin d’améliorer leur expérience utilisateur et de prolonger leur temps passé sur le site.

« S’il reste encore beaucoup à faire, la bonne nouvelle est que les preuves des progrès réalisés sont indéniables », affirme M. Kilman. « Et il est essentiel pour notre industrie de continuer à nous réunir pour échanger des idées, tirer les leçons de ce que font les autres et trouver l’inspiration sur ce qui peut être fait. C’est de cette manière qu’en fin de compte, nous pourrons continuer à fournir les informations précises et crédibles dont les citoyens ont besoin et attendent de nous depuis toujours afin de pouvoir prendre des décisions compétentes dignes d’une société démocratique.

« C’est bien là notre ultime objectif et le défi à relever », conclut-il. « Car vos succès – et vos échecs –  auront non seulement un profond impact sur vos activités d’aujourd’hui, mais aussi sur vos enfants et la forme de société que vous leur léguerez à l’avenir. »

L’étude a également révélé que :

- La télévision conserve, avec 40,1 %, la plus grande part des revenus publicitaires mondiaux, suivie d’Internet avec 20,7 %, des journaux avec 16,9 %, des magazines avec 7,9 %, de l’affichage extérieur avec 7 %, de la radio avec 6,9 % et du cinéma avec 0,5 %.

- La valeur de l’industrie de la presse – avec un chiffre d’affaires annuel de 163 milliards de dollars US en provenance de la diffusion et de la publicité réunies – est à comparer aux 102 milliards de l’édition de livres, aux 87 milliards de l’industrie du film et aux 50 milliards du secteur de la musique.

- Au niveau régional, 36 % de la valeur du marché des journaux se situe en Asie, 34 % en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, 21 % en Amérique du Nord et 9 % en Amérique latine.

- Tandis que les ventes de journaux à l’exemplaire ont chuté de 26 % depuis 2008, les ventes d’abonnements ont baissé de seulement 8 % pendant cette période, révélant ainsi une plus grande fidélité et de plus fortes relations clients avec les abonnés.

La base de données Tendances mondiales de la presse

La base de données Tendances mondiales de la presse contient des rapports pour chaque pays ainsi que des données compilées sur les tendances en termes de diffusion et d’audience, de recettes publicitaires, d’édition numérique et bien d’autres aspects encore.

Cette base de données permet aux utilisateurs de générer des rapports personnalisés, en sélectionnant certains critères à partir d’un grand nombre de paramètres pour créer des rapports satisfaisant leurs propres besoins spécifiques. Ces rapports peuvent être téléchargés sous Excel, permettant ainsi des analyses plus approfondies, des études comparatives et des historiques de tendances.

Les membres de la WAN-IFRA continuent de recevoir gratuitement le rapport sur les Tendances mondiales de la presse contenant les données les plus fréquemment consultées.

Pour ceux qui ont besoin d’accéder à des données supplémentaires, la WAN-IFRA propose cette base de données à la fois aux membres et non-membres via un accès individuel, sur la base d’un abonnement annuel, et un accès en ligne permettant aux entreprises, universités ou bibliothèques d’autoriser cet accès à n’importe quel nombre d’utilisateurs. Vous trouverez tous les détails sur http://www.wan-ifra.org/wpt

La base de données comprend actuellement les données compilées entre 2006 et 2013 à partir de 70 pays. Cette base de données est actuellement en cours d’extension et les données antérieures à 2006 y sont continuellement ajoutées.

Le rapport Tendances mondiales de la presse vous dit combien de journaux sont publiés dans le monde, quel quotidien présente la diffusion la plus forte, quel pays possède le plus grand nombre de quotidiens faisant partie du Top 100 en termes de diffusion etc.

Il peut vous aussi vous renseigner sur les aspects suivants : le nombre de titres et la diffusion pour chaque pays ; une compilation du tout au niveau mondial ; la portée des journaux, les tendances en termes d’audiences et de consommation des médias : les éditions en ligne et audiences en ligne ; les grands annonceurs de journaux et catégories d’annonces ; les prix au numéro ; les dépenses et recettes publicitaires ; la part de marché des journaux et des autres médias ; et bien d’autres sujets encore.

La WAN-IFRA, basée à Paris en France et à Darmstadt en Allemagne, avec des filiales à Singapour et en Inde, est l’Association Mondiale des Journaux et des Éditeurs de Médias d’Information. Elle représente plus de 18 000 publications, 15 000 sites Web et plus de 3 000 sociétés dans plus de 120 pays. Sa principale mission est de défendre et de promouvoir la liberté de la presse, un journalisme de qualité et l’intégrité éditoriale ainsi que de favoriser l’essor des entreprises.

Pour toute question, veuillez vous adresser à :
Larry Kilman, secrétaire général, WAN-IFRA, 96 bis, rue Beaubourg, 75003 Paris, France. Tél. : +33 1 47 42 85 07. Fax : +33 1 42 78 92 33. Mobile : +33 6 10 28 97 36. E-mail : larry.kilman@wan-ifra.org

Author information