World Association of Newspapers and News Publishers

Date

Mon - 28.07.2014


Le tout nouveau rapport « Carbon Footprint of News Publishing »

Language switcher

Le tout nouveau rapport « Carbon Footprint of News Publishing »

2012-10-31

Quelle est la quantité de gaz à effet de serre dégagée par un quotidien ? Est-il possible de réduire les gaz à effet de serre en lisant les informations du jour sur un écran d’ordinateur ou un appareil mobile au lieu de le faire sur papier ?

Ces questions et d’autres du même genre ont fait l’objet de plusieurs projets de recherche en Europe ces dernières années. Un nouveau rapport s’inscrivant dans le cadre de l’initiative Shaping the Future of News Publishing (SFN, forger l’avenir du journal) de l’Association mondiale des journaux et des éditeurs de médias d’information (WAN-IFRA) vient tout juste de sortir. Il fait un tour d’horizon de ces projets et de leurs résultats

Le rapport « Carbon Footprint of News Publishing » (L’empreinte carbone du secteur de l’édition) montre que, du point de vue de l’environnement, il n’y aucune raison d’abandonner le journal imprimé au profit de sa version électronique. Suivant les habitudes de lecture et le temps qu’on y consacre, le journal imprimé l’emporte très souvent sur les plates-formes en ligne ou mobile en ce qui concerne les émissions de CO2.

Ce constat est d’autant plus important de nos jours que le produit imprimé est considéré comme superfétatoire et accusé d’être à l’origine de la disparition des forêts. Un distributeur français de denrées alimentaires a invoqué des raisons environnementales pour motiver sa décision de ne plus passer de publicités dans les journaux imprimés. Une organisation non gouvernementale danoise a dressé une liste de tout ce que les citoyens pouvaient faire pour protéger l’environnement et leur a conseillé entre autres de « résilier leur abonnement ».

En Europe, les forêts ne reculent pas. Au contraire, elles s’étendent et ont progressé de 30 pour cent depuis 1950. En d’autres termes, les forêts européennes gagnent l’équivalent de 1,5 million de terrains de foot par an, soit quatre fois la superficie de Londres.

Le rapport montre aussi que la production de papier journal nécessite moins d’énergie que celle des autres qualités de papier utilisées dans le secteur de l’édition et qu’une grande partie de ce papier journal est produite à partir de papiers recyclés.

Le rapport rédigé par Malin Picha pour la WAN-IFRA décrit la méthode utilisée et les résultats obtenus, présente six études réalisées par des organismes de recherche, des instituts et des organisations professionnelles en Finlande et en Suède, tire des conclusions à partir des résultats obtenus et propose d’autres références et ouvrages à consulter.

Ces études ont porté sur les thèmes suivants : « L’impact des produits imprimés sur l’environnement – d’un bout à l’autre de leur cycle de vie », « Comparaison de l’impact des produits imprimés et numériques sur l’environnement », « Tour d’horizon des rapports existants sur le développement durable – résultats », « L’impact du travail des rédacteurs sur l’environnement », « L’impact du travail des rédacteurs de magazines sur l’environnement » et « Autres mesures à prendre : réduction de l’impact environnemental grâce à l’organisation de téléconférences ».

Le rapport (en anglais) peut être téléchargé en format PDF. Il est gratuit pour les membres de la WAN-IFRA et payant pour les non membres. Des informations complètes sont disponibles sur le site http://www.wan-ifra.org/carbon_footprint

Des informations sur tous les avantages qu’offre une adhésion à la WAN-IFRA sont disponibles sur le site http://www.wan-ifra.org/membership

La WAN-IFRA est connue pour ses travaux de recherche et analyses. Son projet SFN identifie, analyse et promotionne toutes les découvertes et solutions importantes pouvant être bénéfiques aux éditeurs de journaux et de médias d’information dans le monde. Il propose des rapports stratégiques sur ces innovations aux membres de la WAN-IFRA ainsi que des résumés des exposés présentés aux différentes conférences et une foule d’informations utiles à tous ceux devant suivre de près les tendances du moment dans l’industrie de la presse. Pour obtenir des informations sur l’adhésion à la WAN-IFRA, veuillez contacter Birke Becker, directrice des membres, à l’adresse membership@wan-ifra.org

La WAN-IFRA, basée à Paris en France et à Darmstadt en Allemagne, avec des filiales à Singapour, en Inde, Espagne, France et Suède, est l’Association Mondiale des Journaux et des Éditeurs de Médias d’Information. Elle représente plus de 18 000 publications, 15 000 sites Web et plus de 3 000 sociétés dans plus de 120 pays. Sa principale mission est de défendre et de promouvoir la liberté de la presse, un journalisme de qualité et l’intégrité éditoriale ainsi que de favoriser l’essor des entreprises.

Pour en savoir plus sur la WAN-IFRA, veuillez consulter le site http://www.wan-ifra.org ou lire le magazine de la WAN-IFRA à l’adresse http://www.wan-ifra.org/magazine

Pour toute question, veuillez vous adresser à :
Larry Kilman, directeur général adjoint et directeur de la communication et des affaires publiques, WAN-IFRA, 96 bis, rue Beaubourg, 75003 Paris, France. Tél. : +33 1 47 42 85 07. Fax : +33 1 42 78 92 33. Mobile : +33 6 10 28 97 36. E-mail : larry.kilman@wan-ifra.org

Author information

« Un investissement dans le savoir paie toujours les meilleurs intérêts », a dit un jour Benjamin Franklin. Sur la base de ce slogan et pour encourager la formation du personnel dans les entreprises de presse, la WAN-IFRA organise de nombreuses manifestations dans divers domaines importants. Ces manifestations couvrent toute une palette de sujets, de la production de journaux à la gestion des nouveaux médias. En savoir plus ...